NAO Humanis 2018

En préambule, la Direction Générale a évoqué un contexte difficile (comprendre une erreur de provisionnement de certains risques au niveau d’Humanis Prévoyance qui met le Groupe en grandes difficultés, NDRL) et annonce, une fois le décor planté :

« En guise de message positif pour les salariés, pour les contraintes fortes qu’ils subissent, la DG propose une prime de 100 € de supplément d’intéressement »  

Toutes les OS sont unanimes sur une demande à minima : une augmentation collective pérenne !

Toutes les OS ont aussi fait blocus face à la proposition de la Direction : INACCEPTABLE !

Pour la CGT Humanis, les salariés ne doivent pas payer les erreurs stratégiques du Groupe.

Devant le front commun, la Direction n’a pas proposé de calendrier de la négociation mais des rencontres « bilatérales » (1 OS et la Direction).

La séance NAO du 6 mars est d’ailleurs annulée pour ces rencontres en catimini  : le meilleur moyen de trouver une organisation syndicale qui puisse signer un accord défavorable aux demandes émanant du personnel.  

LA CGT HUMANIS NE PARTICIPERA PAS A CES RENCONTRES BILATERALES
Défendre l’intérêt de tous les salariés !  

La CGT Humanis rappelle que la nullité d’un accord est encourue si l’existence de négociations séparées est établie. 

Il serait préjudiciable pour l'ensemble des salariés qu'une OS négocie 10 embauches en bilatérale en contrepartie d’une prime désuète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *